Développer une méthode de retour d’information en équipe

Développer une méthode de retour d’information en équipe

janvier 26, 2021 0 Par eva

Un retour d’information constructif conduit à une collaboration fructueuse. Un feedback régulier est vital pour le succès de toute équipe. Un retour d’information constructif apporte des encouragements et des félicitations, qui sont importants pour le moral des employés, et il clarifie également les domaines qui doivent être améliorés, aidant les membres de l’équipe à devenir des collaborateurs plus précieux, explique le livre Constructive Feedback, de Roland Bee et France Bee.

Rôle du superviseur

En tant que responsables, les superviseurs sont chargés de fournir un retour d’information en permanence, afin que l’équipe reste concentrée sur ses objectifs. Au niveau du groupe, les superviseurs peuvent organiser des réunions régulières pour examiner les progrès réalisés et donner ensuite un retour d’information sur l’atteinte des objectifs et la qualité des performances. Au niveau individuel, les superviseurs peuvent fournir un retour d’information ciblé pour aider les employés à améliorer leurs compétences grâce à une formation ciblée.

Contributions des pairs

Les superviseurs sont généralement chargés d’examiner les performances de l’équipe, mais les pairs peuvent également apporter des informations précieuses. L’autocorrection guidée de l’équipe est une stratégie qui encourage les membres de l’équipe à examiner les performances de l’ensemble de l’équipe. Les membres de l’équipe peuvent identifier les faiblesses et les forces du groupe de leur point de vue, ce qui peut fournir des informations précieuses aux superviseurs. Les membres peuvent également s’encadrer les uns les autres, en utilisant un retour d’information individuel pour améliorer les compétences de chacun.

Combiner les méthodes

Une approche efficace consiste à combiner les méthodes de retour d’information des superviseurs et des pairs. Tout au long d’un projet, une équipe peut organiser une série de réunions pour discuter des progrès réalisés. Chaque réunion pourrait commencer par une mise à jour du superviseur sur les nouveaux développements et un retour d’information générale. Ensuite, les pairs peuvent donner leur avis individuellement. À la fin, le superviseur pourrait synthétiser les évènements de la réunion et formuler un plan pour mettre en œuvre les changements nécessaires. Plus tard, le superviseur pourrait organiser des séances de tutorat entre pairs et programmer des réunions privées pour fournir un retour d’information individuel.

Considérations

Les séances de feedback peuvent rapidement devenir improductives si les superviseurs ne gardent pas le contrôle. Par exemple, si les membres de l’équipe commencent à blâmer injustement les autres ou à voler le crédit, l’esprit de collaboration s’évapore rapidement. Le retour d’information doit être constructif et utile, et non amer ou complaisant. Il doit également être précis. Une prise de bec abstraite sur les échecs de l’équipe ou des individus n’aidera personne à s’améliorer. Les superviseurs doivent orienter les séances de manière à ce que le retour d’information consiste en des critiques concrètes et, si possible, en des propositions claires pour résoudre les problèmes identifiés.