Qu’est-ce qui fait de bons dirigeants ?

Qu’est-ce qui fait de bons dirigeants ?

février 1, 2021 0 Par eva

Être un bon leader n’est pas quelque chose que tout le monde peut faire. Ce n’est pas facile. Tout bon leader doit posséder et/ou travailler à la réalisation de ses objectifs et de sa vision. Les bons dirigeants sont la clé de l’amélioration de la productivité et du moral des membres d’une organisation. Alors, qu’est-ce qui fait un bon leader ? De nombreux bons dirigeants partagent plusieurs traits et attitudes. En voici quelques-uns.

1. Les bons leaders sont décisifs

Un leadership efficace consiste à ne pas perdre de temps. Cela inclut le temps nécessaire pour prendre des décisions. Le plus souvent, on perd tellement de temps dans le processus décisionnel qu’on rate de nombreuses occasions. Il arrive même que la production s’arrête. Les bons dirigeants doivent prendre des décisions en connaissance de cause, mais toujours en tenant compte des délais nécessaires. Et une fois qu’une décision est prise, ils s’y engagent et vont jusqu’au bout. Ils se rendent compte que le fait de remettre à plus tard des décisions importantes peut avoir des effets importants sur la productivité et la croissance d’une organisation.

2. Ils mettent en pratique ce qu’ils prêchent

Un leadership efficace, par essence, implique également de donner l’exemple. Il est difficile de respecter quelqu’un qui demande à tout le monde de venir à l’heure ou de travailler à un certain objectif si cette personne n’est pas disposée à venir à l’heure ou à faire sa part du travail elle-même. Souvent, les bons dirigeants fixent la barre – et la respectent – au lieu de se contenter de parler à tout le monde. Comme le dit un article de Forbes : « Un dirigeant qui retrousse ses manches et se salit de temps en temps suscitera chez ses collaborateurs une loyauté qui permettra d’atteindre des objectifs dépassant ce que l’on attend habituellement ».

3. Ils ne perdent pas de vue les objectifs

Les leaders efficaces sont des résolveurs de problèmes. Ou, à tout le moins, ils ne s’attardent pas sur les problèmes et se concentrent plutôt sur la recherche d’une solution. Ils n’ont pas toujours les réponses, mais ils s’efforcent toujours d’obtenir des réponses. Ils ne se plaignent pas, mais regardent plutôt vers l’avant et avancent, en gardant toujours à l’esprit les objectifs qu’ils se sont fixés au départ et en ayant toujours une vue d’ensemble. À cette fin, ils établissent des priorités et définissent les tâches à accomplir en premier lieu.

4. Ils sont passionnés par ce qu’ils font

Un leadership efficace consiste à croire en ce que l’on fait. Les bons dirigeants ne disent pas et ne diront jamais « c’est juste un travail » ou « je travaille juste ici ». Ils se soucient de ce qu’ils font, de l’organisation et des personnes qu’ils dirigent et avec lesquelles ils travaillent.

5. Les bons dirigeants sont humbles et responsables

Cela joue sur l’aspect d’un leadership efficace qui repose sur la génération d’un respect qui se mérite, au lieu de se fier à sa position ou à son titre dans l’organisation. C’est l’humilité qui fait que les grands dirigeants sont ouverts d’esprit et prête à écouter les autres et même à accepter des critiques constructives. Ils ne laissent pas la fierté les empêcher d’atteindre leurs objectifs et de concrétiser leur vision de l’entreprise. Ils sont également prêts à assumer la responsabilité de leurs actes et ne pointent pas du doigt les personnes avec lesquelles ils travaillent lorsque les choses tournent mal.

6. Ils accordent le crédit là où il est dû

Souvent, vous entendrez l’histoire du patron qui a volé une idée ou s’est attribué le mérite de la réalisation de quelqu’un d’autre. Les bons dirigeants partagent la gloire et s’empressent d’attribuer le mérite d’une bonne idée à un membre de l’équipe ou à un collègue. Ils savent que la réussite passe par le travail d’équipe et ils respectent la contribution et le travail des autres.

7. Aide les gens à se développer

Les grands leaders aident les gens à grandir. Ils partagent volontiers leurs connaissances et recherchent des possibilités d’apprentissage pour les personnes avec lesquelles ils travaillent (ou les personnes qui travaillent pour eux). Ils construisent l’équipe et favorisent des relations, des rapports et une coopération solides au sein de cette équipe. Ils connaissent le maillon le plus faible et s’efforcent de le renforcer.

8. Communiquer efficacement

Une communication forte fait partie intégrante d’un leadership efficace. Et la communication ne consiste pas seulement à dire « Je veux que cela arrive ». C’est une question d’écoute et de prise en compte réelle des contributions des autres membres de l’équipe. Une bonne communication permet une meilleure diffusion de l’information, ainsi qu’une plus grande capacité à bien travailler avec les autres lorsque la situation l’exige.

9. Confiant et sans peur de l’inconnu

Les grands dirigeants sont de véritables visionnaires, qui n’ont pas peur de sortir de leur zone de confort. Ils sont prêts à prendre des risques et à essayer de nouvelles choses. Ils veulent voir l’organisation continuer à croître et à se développer, au lieu de se contenter de s’installer dans une routine confortable et complaisante. Ils sont prêts à relever les défis au fur et à mesure qu’ils se présentent pour atteindre leurs objectifs et concrétiser leur vision. Selon un article sur l’entreprise, un bon leader est « capable de prouver qu’il possède les compétences et les aptitudes nécessaires pour être un leader efficace et pour mener l’équipe vers son objectif commun ».

10. Ils sont dignes de confiance

Imaginez que vous travaillez pour quelqu’un à qui on ne peut pas faire confiance. Difficile, n’est-ce pas ? Les bons dirigeants ne violent jamais la confiance qui leur est accordée, que ce soit par des personnes situées plus haut dans l’échelle organisationnelle ou par des personnes qui travaillent pour et avec eux. Cette confiance les rend plus accessibles, et les autres se sentent plus à l’aise pour s’ouvrir à eux et leur fournir un retour d’information ou une contribution honnête qui, en fin de compte, contribue à la croissance de l’organisation.