Qu’est-ce que l’inégalité entre les sexes sur le lieu de travail ?

Qu’est-ce que l’inégalité entre les sexes sur le lieu de travail ?

février 5, 2021 0 Par eva

Malgré les lois fédérales et étatiques adoptées pour protéger les travailleurs contre l’inégalité des sexes, le problème existe toujours sous des formes aussi subtiles que des remarques voilées ou aussi manifestes que des salaires inégaux ou des promotions injustes. Bien que la discrimination sexuelle soit généralement considérée comme dirigée contre les femmes, les travailleurs des deux sexes peuvent être victimes de l’inégalité entre les sexes.

Les types de discrimination fondée sur le sexe

La discrimination sexuelle, ou l’inégalité entre les sexes est un traitement inégal fondé uniquement sur le sexe. Le traitement doit être inégal, et non simplement différent. Fournir des toilettes séparées ne constitue pas une discrimination, mais utiliser des critères distincts pour les promotions est discriminatoire. Le fait de ne pas offrir un salaire égal pour un travail égal constitue une discrimination, tout comme les critères d’attribution des primes basées sur le sexe. Les offres d’emploi et les embauches fondées sur le sexe ou sur des stéréotypes ou des suppositions concernant le sexe sont discriminatoires, par exemple, dans des professions comme les soins infirmiers qui sont traditionnellement associées à un sexe. La discrimination à l’égard des femmes en raison de la grossesse n’est pas légale ; la grossesse et l’accouchement doivent être traités de la même manière que toute condition temporaire.

Le harcèlement au travail

Le harcèlement sur le lieu de travail est une forme de discrimination sexuelle et prend de nombreuses formes, dont l’intimidation et le harcèlement sexuel. Ce dernier comprend les blagues déplacées, les photos suggestives, les contacts physiques inappropriés et les avances sexuelles non désirées. Les promesses de promotion ou d’autres avantages faites à un employé par un employeur ou un cadre supérieur en échange de faveurs sexuelles constituent du harcèlement sexuel, tout comme les menaces de perte d’emploi si les faveurs ne sont pas accordées.

Ce que disent les droits civils

Le titre VII de la loi américaine sur les droits civils de 1964 précise qu’il est illégal pour un employeur de refuser d’embaucher quelqu’un, de licencier un employé ou de pratiquer une discrimination salariale en raison du sexe de la personne. L’employeur ne peut pas non plus priver un employé de toute opportunité, y compris les programmes d’apprentissage et de formation sur le lieu de travail, en raison du sexe de la personne. Il est interdit à l’employeur d’exercer des représailles contre tout employé qui s’oppose ou se plaint de pratiques discriminatoires. Le titre VII, qui s’applique uniquement aux entreprises de 15 salariés ou plus, traite également du harcèlement sexuel. Cela inclut les cas de contrepartie, dans lesquels des avantages sont promis en échange de faveurs sexuelles, et les modèles de comportement qui créent un environnement de travail hostile. Les États disposent également de lois sur le harcèlement sexuel qui pourraient être encore plus strictes que les lois fédérales.

Les salaires doivent être égaux

La loi sur l’égalité des salaires de 1963 interdit essentiellement la discrimination salariale fondée sur le sexe pour les employés d’une même organisation effectuant le même travail dans les mêmes conditions. L’employeur n’est pas autorisé à payer des employés moins que ceux du sexe opposé effectuant un travail égal avec des compétences et des responsabilités égales, à moins que le salaire ne résulte d’un système d’ancienneté ou de mérite sans rapport avec le sexe.